Malfray,G. - Keller,R.
Monaco, 01 mai 1951


1.32-28 20-25 2.31-27 19-24 19-24 Evitant la menace du 2 pour 2par 27-22 et 28-23 que pourraient exécuter les Blancs si les Noirsavaient joué 17-21, ou 14 ou 15-20
[ 2...17-21 3.27-22 18x27 4.28-23 19x28 5.33x31 ]
3.28-22 Point de départ de la nouvellevariante. Sur 37-32 on retomberait dans la "variante Springer ensecond" adoptée par les Noirs en jouant 20-25 et que les Blancsveulent éviter, cette ouverture, étant considérée comme défavorablelorsqu'ils ont débuté par 32-28, au lieu de 33-28. Exemple :
[ 3.37-32 14-19 4.41-37 10-14 5.46-41 5-10 6.34-29 (6.37-31 17-21 7.31-26 18-23 8.26x17 11x31 9.36x27 23-29 10.34x23 16-21 11.27x16 7-11 12.16x18 13x22 13.28x17 19x46; 6.36-31 17-22 7.28x17 12x21) 6...19-23 7.28x30 25x23 ]
3...17x28 4.33x22 24-29 Afin d'éviter le dégagement immédiat desBlancs par le 1 pour 1 en arrière 27-21 ou, sur
[ 4...12-17 5.37-31 17x28 6.27-21 16x27 7.31x33 ]
5.34x23 18x29 Voilà lesdeux pions "Kerkhof" placés, inattaquables par 39-34 ou (12-17) ou(12-18) par le pionnage en arrière (25-30) ou 27-21 6.37-32 14-20 7.41-37 10-14 8.46-41 20-24 9.36-31 5-10 10.41-36 15-20 11.39-33 10-15 Dans la partie Keller-Jurg les 3 derniers coups des Noirsavaient été (14-20, 5-10, 10-14), ce qui n'est qu'une simpleinterversion. 12.44-39 14-19 13.31-26 12.44-39 14-19 13.31-26 Malfray a estimé par la suite que ce coup est faible. Mais sur
[ 13.32-28 suit 12-17 14.37-32 19-23 15.28x30 17x26 16.33x24 ]
13...9-14 14.37-31 12-18 Meilleur selon Keller, que
[ 14...4-9? joué contre lui par A.Jurg et qui fut suivi de 15.42-37 12-18 Haasdonk avait joué ici 16.32-28 (16.26-21 et les Noirs(Jurg) prirent l'avantage.) 16...7-12 17.37-32 1-7 18.47-42 amenant rapidement le gain du pion sur 18-23 forcé 19.39-34 Keller avait envisagé aussi le gain du pion par (19.22-18 13x22 20.28x17 11x22 21.27x18 mais plus long (trop long même en raisondu temps limité par la pendule). Après ce 2 pour 2 et la réponse desNoirs 29-34 22.39x30 25x34 23.40x29 23x34 il fallait, en effetpoursuivre par 24.18-13 9x18 25.26-21 16x27 26.31x13 suivi sur 19-23 27.13-9 24-29 28.33x24 20x29 29.9x20 15x24 de 30.32-28 23x32 31.38x27 puis 50-44, etc.) 19...12-18 20.43-39 7-12 21.22-17 12x21 22.26x17 11x22 23.28x17 2-7 24.27-22 (24.17-11 6x17 25.32-28 23x43 26.34x1 43x34 27.40x29 13-18 28.1x23 19x39 quiferait perdre un pion aux blancs.) 24...18x27 25.32x21 16x27 26.31x22 7-11 27.49-43 11-16 28.50-44 ]
[ 14...19-23 A noterque si, au lieu de (12-18) les Noirs avaient joué 14...19-23 lesBlancs pouvaient se débarrasser de leur pion avancé par 15.22-17 ]
15.42-37
[ 15.50-44 empêchant 19-23 (15...7-12 suivi de 16.47-41 4-9 17.41-37 1-7 position symétrique avec trait aux blancs 18.33-28 18-23 etc.paraissant donner l'égalité) 16.22-17 11x22 17.33-28 22x33 18.39x10 ]
15...19-23 La possession du centre semble décisive àcette phase de la partie et Keller avec les Blancs, avait gagné Jurgparce qu'il avait pu s'emparer le premier du centre (cases 28 et 32),alors qu'il va occuper ici les cases symétriques 23 et 19 devançantainsi 32-28 qui eût été excellent si les Noirs avaient joué (7-12) ou(4-9) 16.39-34 14-19 17.43-39 4-9 18.49-43 7-12 19.50-44 où ? 9-14! On peut également gagner par 12-17! Le coup du texte indiquécomme faible par Malfray, est plutôt en réalité un coup juste commeon le verra plus loin. 20.47-41 où ? 12-17! Mêmeobservation ici que ci-dessus malgré le coup brillant que vontexécuter les Blancs. 21.32-28 23x21 22.34x12 17x28 23.26x17 11x22 24.33-29 24x42 25.39-34 8x17 26.31-26 42x31 27.36x9 Keller a continué ici par 20-24 restituant les 2 pions gagnés
[ 27...28-33 28.43-38 ou 44-39 (28.9-4 33-39 29.44x33 25-30 30.35x13 14-19 31.13x24 20x49 gagnant 2 pions car les Blancs sont forcés de laisser prendre le pion40 pour sauver leur dame. Cette combinaison a échappé aux deuxadversaires et aux spectateurs du Tournoi) 28...33x42 29.48x37 3-8 30.9-4 8-13 31.4x11 6x17 gain d'un pion. ]
28.9x29 suivide 19-24 29.29x20 25x14 avec avantage de position au centre etsur l'aile droite des Noirs, mais Malfray réussit à échanger le pion28 et a annulé la partie.
1-1