D.L.

Accueil Règles du jeu Liens favoris Plan du site

René Fankhauser

 

Accueil
Remonter

 

v René Fankhauser (1905-1985)

 

   Il adhéra au Damier Lyonnais en 1929 mais débuta au Damier Niçois en 1923 à l'âge de 18 ans, devint Champion de Nice de 1926 à 1928. Il gagna en 1929-30 un tournoi de maîtres 2e catégorie devant Mathieu, King et H.Dentroux. Reparti pour Nice en 1930, puis Paris, René Fankhauser sera champion de Bordeaux en 1941 et en 1942 pour revenir au D.L. et conquérir le titre de champion de Lyon en 1944 et 1945. Il devint Champion de France en 1945 à Paris et fut vice-champion en 1958 à Lyon. Il participa au tournoi international en 1946 et au championnat du monde de 1952 aux Pays-Bas et resta fidèle au Damier Lyonnais jusqu'aux années 80. Il décéda le 30 mars 1985 à l'âge de 79 ans à Lyon et fut enterré au cimetière de la Guillotière.

 

   Photo tirée de la revue Lecoq (1937)

 

 

 

  Championnat de France 1945 RF PD AM RC LP CO RP Total
1 René FANKHAUSER   2 1 0 1 2 2 2 2 2 2 0 - 16
2 Pierre DIONIS 0 1   2 0 1 2 1 2 2 2 1 - 14
3 Antoine MELINON 2 1 0 2   0 1 2 1 0 2 2 - 13
4 René CAUBERE 0 0 1 0 2 1   2 0 1 0 2 - 9
5 Louis PIERQUIN 0 0 1 0 0 1 0 2   1 2 1 - 9
6 Roger COLBE 0 0 0 0 2 0 1 2 1 0   1 - 7
7 Roger PIERQUIN 2 - 1 - 0 - 0 - 0 - 1 -   4
 
René Fankhauser (à gauche) aux prises avec Antoine Mélinon lors du championnat de France en 1946 à Lyon, 6 café de la Mairie, place du Pont(Gabriel-Péri) d'après le Progrès du 3 juillet 1946

Une analyse magistrale de M.Bonnard, tirée de L'Effort n°3 p.8, 1948

 

R.Fankhauser -A.Mélinon, 2e ronde Championnat de France 1946 à Lyon

 

Début 33-29 19-24 39-33 14-19 44-39 20-25 29x20 25x14 35-30 14-20 40-35 18-23 45-40 12-18 49-44 7-12 33-29

Antoine Mélinon oppose alors à ce début d'attaque Roozenburg, le pionnage 20-24, mais Fankhauser reviendra peu après à la position qu'il recherche par le pionnage 33-29 et 38x29 De nouveaux échanges transformeront cependant la partie.

 

Au 30e coup, dans la position ci-dessous, où Fankhauser vient de jouer 42-37

 

 

A.Mélinon répond 8-12, suivi, sur 32-28 23x32 37x28 de 3-8, ce qui amène Fankhauser à placer un "piquet" par 28-22, forçant le pionnnage 24-30 35x24 19x30

 

L'orientation de la partie ne s'en trouve pas sensiblement modifiée, puisque sur 34-29 30-35 39-34 c'est toujours l'aile gauche des Noirs qui est attaquée du fait de la menace 34-30. La réponse 14-19 y pare bien momentanément, mais, après quelques coups, la menace subsiste, et inquiète les Noirs.

 

A 8 contre 8, dans la position ci-après

 

 

ceux-ci pourraient s'en libérer, en attaquant par 12-18 car après 25-20 18x27 29-23 19x28 33x31 13-19 il n'y plus de gain de pion par 31-26 21-27, 42-38 s'avèrerait inefficace, puisque, sur 8-12, 26-21 serait suivi de 4-10 et 10-15.

 

 Lors du championnat de France 1963 à Lyon

 

Mais le temps est limité, car on est au 45e coup. Et d'ailleurs , A.Mélinon joue 21-26!, suivi, sur 42-37 12-18! 22-17, de 19-23? (A). Faute décisive car, après 29-24 les Noirs, de plus en plus gênés en sont réduits à 23-28 33x22 18x27 puis sur 39-33 50e coup entrent dans la voie des sacrifices par le gambit 26-31 37x26 16-21 en vue de passer à dame, sur 17-11, par 27-32 et 32-37

 

Mais le renvoi par 36-31, suivi de 11-7, assure le gain aux Blancs, en damant les premiers.

 

En effet 26-31 7-1 31-37 1-6 est suivi, après 37-42 de 33-28 et, sur 4-9? 24-19 les Noirs abandonnent.

 

Revanche du Tournoi de Paris 1945, où Fankhauser perdit sa première partie contre le même adversaire, ce qui ne l'empêcha pas, d'ailleurs, de gagner le Tournoi.

 

(A) I l y avait ici une bonne défense, par 4-9! suivi, sur 34-30 et 29x20 de 18-22 19-23 et 13x15=

 

 

 

Accueil ] Remonter ]

Envoyez un courrier électronique à à richard.przewozniak@free.fr pour toute question ou remarque concernant ce site Web.
Dernière modification : 12/06/2016