D.L.

Accueil Règles du jeu Liens favoris Plan du site

Michel Hisard

 

Accueil
Remonter
Débuts parisiens
Championnat de France
Tournois des Maîtres
International

v  Michel Hisard (1934-1989)

Michel Hisard est né 3 décembre 1934 à Paris. Il était aîné dans une famille de trois enfants. Les siens se replient à Montpellier pendant le seconde guerre mondiale (1940) et Michel y passe son bac et commence ses études. Il y retournera après pendant les vacances et finalement s'y installera en 1962. C'est bien à Montpellier en 1952 qu'il a découvert le jeu de dames dans le café de Louis Dalman qui fut son premier maître. Les étudiants se réunissaient dans ce café qui était aussi le siège du damier. Michel Hisard après quelques défaites contre les joueurs du club décide de se perfectionner et achète un traité sur le jeu. C'est ainsi qu'il découvre sa richesse. Il progresse ensuite au contact d'Urbain Bringuier. Très vite passionné par le jeu Michel s'inscrit de retour à Paris en 1953 au Damien Parisien (voir la page Débuts Parisiens pour en savoir plus) participe au Championnat de Paris en Promotion et termine la compétition jouée à 2 tours entre novembre et avril de l'année suivante à la 3ème place derrière Alexandre et Vion. L'étude du jeu des maîtres porte vite ses fruits : 5 juin 1954 il obtient une remise lors de la simultanée de 40 joueurs contre le champion du monde en titre Piet Roozenburg. Il participera pour la première fois au Championnat de France toujours en 1954 organisé en septembre à Lyon et se place en deuxième série sur le podium derrière son collègue du Damier Parisien Guy Vion. L'année suivante il participera déjà en première série grâce au soutien de Marcel Bonnard (il lui dédiera ensuite un recueil de ses 14 parties en 1956) et partagera une troisième place avec Dionis derrière le toulousain Gournier. Le Lyonnais Abel Verse remportera ce championnat de France aux Sables d'Olonnes.

Photo ci-dessus : Lors du championnat de France à Lyon (1963)

L'année 56 a vu sa première consécration. A Tours il devancera le Lyonnais Abel Verse et s'octroie le premier titre de Champion de France. Il a 22 ans. Ses impressions partagées dans le numéro 50 de notre revue fédérale l'Effort révèlent sa personnalité :

Remise du diplôme de Champion de France en août 1956 à Tours, photo Archives du Damier Lyonnais

Dalman-Hisard Coupe Cambert 8/11/1964 par le Pion Nimois« Contre de pareils adversaires je suis encore étonné de mon succès et je tiens à profiter de l'occasion qui m'est offerte ici pour remercier ceux qui furent mes professeurs et qui se montrèrent compréhensifs et patients à mon égard : M. Dalman (photo à gauche en partie amicale contre Michel Hisard le 8 novembre 1964 à l'occasion de la "Coupe H.Lambert" organisée par le Pion Nîmois) à Montpellier, l'un des premiers, puis à Paris, MM Blum, Dionis et Serf. J'espère que me rendant au Championnat du monde en Hollande au mois de novembre je ne les décevrai pas. » Il terminera 10ème sur 19 participants obtenant la moyenne et jouant sans timidité. Il continuera à travailler avec méthode pour s'installer définitivement dans la cour des grands. En effet au Championnat de France 57 il remporte au départage sans perdre une partie devant son ami Devauchelle, remarquable technicien Amiénois. Il confirme son titre dans un match disputé à Amiens en décembre. Il faut noter aussi la victoire de Michel Hisard au Tournoi international d'Amsterdam devant le champion Belge Verpoest et plusieurs champions hollandais Beeke, Keller, W.Roozenburg ou H de Jongh champion de Hollande et de France de 1938. Michel Hisard continue son ascension en jouant l'année suivante au Challenge Mondial à Rotterdam. Il fait jeu égal contre I.Kouperman qui deviendra Champion du monde cette même année en enlevant la couronne mondiale au Canadien Deslauriers. A Lyon en 1958 le titre reviendra à Raoul Delhom mais Michel est à un point derrière.

Il sera ensuite absent de l'hexagone pendant plusieurs années mais continue de l'Algérie en guerre où il est instituteur à partager ses analyses dans la revue L'Effort.

Pendant son service militaire

De retour en 1961 Michel Hisard reprendra rapidement sa place de leader du pelleton devançant de 3 points le champion marseillais Bajolle et les maîtres Lyonnais King et Verse de 4 et 6 points. Il enchaînera les titres 5 ans de suite. Au niveau international les Soviétiques ont mis des moyens considérables pour étudier le jeu, entraîner les champions et s'installent durablement au sommet du damier : Kouperman, puis Tchegolev et Andreiko dominent le jeu mondial à l'époque. Il aura un parcours difficile à Yalta en 62, le tournoi est remporté par Baba Sy. Cependant il se placera deuxième au challenge mondial à Liège en septembre derrière le vainqueur du tounoi de Yalta mais devant De Jong, Saint Fort, Verleene. Puis à D'Hoogezand au très relevé tournoi Brinta il finira 5ème, l'année suivante 8ème en première série. Un certain Ton Sijbrands remportera la 3ème série Juniors devant H.Wiersma..

Michel Hisard contnue son apogée avec une excellente 4ème place au Championnat du Monde en 1964 à Mérano (Italie) derrière Tchegolev, Kouperman et Baby Sy mais devant Van Dijk, Bom et la Canadien Deslauriers, champion du monde 1957. A Alès au Championnat de France il remportera distançant le second Raoul Delhom de 4 points.

Participants au Tournoi de Sucre 1969, Michel Hisard au 1er rang, 4ème de droite entre I.Kouperman et A.Andreïko

L'année suivante il se place encore au pied du podium en Coupe d'Europe à Bolzano, puis 5ème au fameux tournoi Brinta. C'est ainsi que le titre du Grand Maître International (GMI) lui est décerné en septembre 1966 suite à la décision de l'Assemblée Générale de la FMJD. Au Championnat de France Georges Mostovoy dominera en son absence mais en 1967 et en 1968 le départage sera encore favorable à G.Mostovoy. En 1969 à Perpignan Michel Hisard reprendra la couronne nationale et sera cette même année 5ème au Championnat d'Europe. En mai 1970 au premier championnat ouvert des Pays-Bas dans la série internationale de 20 joueurs (7 pays représentés : Pays-Bas, France, Suriname, Belgique, Haïti, USA, Canada) Michel Hisard se place deuxième derrière l'étoile montante du monde damiste Ton Sijbrands champion des Pays-Bas en titre et futur champion du monde mais devant ex-champion du monde le Néerlandais Piet Roozenburg et le légendaire Sénégalais Baba Sy, il confirme de nouveau son titre de champion de France la même année devant G.Mostovoy et renouvellera l'exploit l'année suivante. A de Lier (Pays-Bas) au Tournoi International Priva en octobre 1970 il termine à une excellente deuxième place encore une fois derrière Ton Sijbrands et au Tournoi Scholten Honig en juillet 1971 dans le groupe de GMI il suit Sijbrands, Andreïko, Kouperman et Wiersma.

Vainqueurs du championnat Open des Pays-Bas 1970 (Roozenburg, Baba Sy, Hisard, Sijbrands)

Bien sûr pendant toutes ses années Michel Hisard diplômé en droits continuait à développer son activité professionnelle au sein des syndics d'immeubles qu'il dirigeait. En même temps les joueurs professionnels soviétiques et néerlandais continuaient à faire des pas de géants dans l'étude systématique du jeu.

Pendant 15 ans Michel Hisard a atteint le niveau de ses illustres prédécesseurs champions du monde français Raichenbach et Ghestem, cependant les Hollandais et surtout les Soviétiques ont rejoint l'arène dans les années 50 et les amateurs, si talentueux soient-ils, ne pouvaient plus prétendre au titre suprême. D'où sans doute une certaine lassitude. Le GMI Michel Hisard remportera encore deux titres hexagonaux en 1973 et 1977, participera aux tournois de Sucre pour arrêter la compétition en 1978. Il suivra tout de même l'évolution du jeu en France et dans le monde et sa performance (12 titres nationaux) restera unique pendant plusieurs décennies.

Le dernier Diplôme de Champion de France

Il nous quittera définitivement le 16 janvier 1989 emporté à cause d'un cancer. Sa tombe est à Lauret, un village dans l'Hérault vers Saint Mathieu de Tréviers, sur la route qui va à Quissac. Son épouse a préféré garder l'héritage damiste de ce Grand Maître International jusqu'à son décès en 2016, nous avons pu y accéder grâce à la confiance de sa fille Christine que nous remercions vivement.

Accueil ] Remonter ] Débuts parisiens ] Championnat de France ] Tournois des Maîtres ] International ]

Envoyez un courrier électronique à à richard.przewozniak@free.fr pour toute question ou remarque concernant ce site Web.
Dernière modification : 07/08/2016